FICHE artiste : BACH

« J'ai beaucoup travaillé. Quiconque travaillera comme moi pourra faire ce que j'ai fait. »

Jean-Sébastien Bach


Compositeur, improvisateur, pédagogue, claveciniste, organiste, violoniste et altiste, Jean-Sébastien Bach reste comme la figure principale toute l'ère Baroque. Son oeuvre, considérée comme le socle de toute la musique occidentale moderne, réunit l'ensemble des traditions musicales d'Allemagne du Nord et du Sud, de France et d'Italie. 


fiche artiste bach

Jean-Sebastian Bach naît le 21 mars 1685 à Eisenach, d'une grande dynastie de musiciens. Il est baptisé dans la confession luthérienne dès le 23 mars à la Georgenkirche.

 

Il apprend très jeune les instruments à cordes, l'orgue, le clavecin et le chant. Il recopie et étudie aussi minutieusement les oeuvres des compositeurs de son époque. Son érudition future ne se limitera pas à la musique, puisqu'il s'intéressera par ailleurs à la rhétorique, au latin, au grec et au français.

 

À 16 ans, il est engagé comme organiste à l'église d'Arnstadt où il acquiert une solide réputation de virtuose et d'improvisateur. En 1707, il épouse une cousine éloignée, Maria Barbara Bach, qui lui donnera 7 enfants.

 

Un temps organiste à Mülhausen, petite ville de Thuringe, il part finalement pour Weimar où il sera de 1708 à 1717 au service de la Cour du Duc Guillaume II. Il y écrit la plupart de ses oeuvres pour orgue : Toccata et Fugue en ré mineur, Grande Passacaille en ut mineur...

 

De 1717 à 1723, Bach est au poste de Kapellmeister à la cour du prince Léopold d'Anhalt-Köthen. Il y trouve d'excellentes conditions de travail et surtout un orchestre pour lequel il compose ses fiches instrumentales les plus marquantes, comme les célèbres Concertos Brandebourgeois. 

 

En 1723, il se voit offrir le poste exigeant et prestigieux de Cantor à Saint-Thomas de Leipzig, où il doit fournir une cantate pour chaque dimanche et fête de l'année. Pendant cette période, Jean-Sébastien Bach compose ses plus belles oeuvres de musique sacrée : Magnificat, Passions, Messe en si, Oratorio de Noël... Il se constituera par ailleurs une bibliothèque spécialisée en bibliologie, théologie et mystique. 

 

Mais il commence à perdre la vue en 1745, et ne peut bientôt plus travailler... Rendu presque aveugle par des problèmes de cataracte, il est opéré sans succès en 1749. Considérablement affaibli, il est victime le 28 juillet 1750 d'une attaque d'apoplexie fatale.

Bach pour trompette et orgue : un régal de beauté avec des artistes à ne pas manquer !