FICHE artiste : Ludwig Van BEETHOVEN


"La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie."


FICHE artiste : Ludwig Van BEETHOVEN

Né à Bonn en décembre 1770, Beethoven manifeste les signes précoces d'un talent musical. Son père, chanteur dans la chapelle de la cour de Cologne, et notoirement alcoolique, l'exhibe alors comme un enfant prodige.

 

En 1792, devenu jeune homme, il se rend à Vienne pour étudier avec Joseph Haydn, le compositeur le plus reconnu de l'époque. Grâce à ses exécutions et ses improvisations au piano, il conquiert les faveurs des milieux aristocratiques. Beethoven s'intéresse alors à la littérature et la poésie : Shakespeare, les classiques grecs et romains, ainsi que ses contemporains Goethe et Schiller.

 

Ses sonates pour piano comme la Pathétique ou Clair de Lune ne laissent aucun doute sur sa volonté de privilégier l'expression des sentiments. Sa 1ère Symphonie, qui date de 1800, montre son assimilation d'un classicisme viennois qu'il ne tardera pas à dépasser.

beethoven artiste vienne
Vienne, capitale européenne de la musique au XIXe siècle.

Car depuis la Révolution Française de 1789, un vent de liberté souffle sur l'Europe, exonérant l'artiste de tout académisme et l'entraînant à plus d'audaces, de contrastes et d'intensité dramatique.

 

La période allant de 1802 à 1812 est souvent qualifiée de "décennie héroïque", avec l'écriture d’œuvres imposantes, telles sa Symphonie n°3 Héroïque, sa Symphonie n°5 du Destin et son Concerto pour piano L'Empereur.

beethoven manuscrit artiste

Mais à partir de 1815, Beethoven est déjà en proie à une crise existentielle : il est atteint d'une grave surdité, hanté par l'idée de la mort et fatigué de Vienne, où la musique italienne divertit le public dans la bouffonnade...

 

L'artiste sombre dans le désespoir et la morosité, communique par l'intermédiaire de carnets de conversation, puis devient méfiant et silencieux...  Avec courage, il va alors outrepasser ses souffrances et engendrer quelques-unes des plus monumentales partitions de l'histoire de la musique : Missa Solemnis, Symphonie n°9...

 

Le 26 mars 1827, alors qu'un violent orage s'abat sur Vienne, Beethoven mourant sur son lit brandit furieusement son poing vers le ciel au passage d'un éclair, avant de s'éteindre à jamais. Ses funérailles seront grandioses et suivies par des milliers de personnes.

Scène émotionnellement très intense, tirée du film Ludwig van B (1994),

lorsque l'artiste ressent en plein concert les premiers effets de la surdité.