Guillaume APOLLINAIRE - Poésie et Biographie - CM2


Lieutenant durant la Première Guerre Mondiale, déclaré Mort pour la France en raison de son engagement, Guillaume Apollinaire eut une vie écourtée (de 38 années). Mais elle fut courageuse, productive, et parsemée de relations amoureuses bien tourmentées. Aujourd'hui restent ses poésies, ses correspondances, ses romans et contes, sans oublier le passionné d'art, membre de la Société normande de peinture, usant du calligramme dans ses poèmes, ainsi que l'amateur de piano. Sa biographie, pour le niveau Cm2, nous en apprend davantage.

guillaume apollinaire poésie biographie cm2

BIOGRAPHIE

Né le 26 août 1880 à Rome, Guillaume Apollinaire trouve ses ascendances maternelles dans l'Empire Russe. Sa maman, Angelika Kostrowicka, était issue de la petite noblesse polonaise.

 

Maîtresse d'un notable à Rome, elle tombe enceinte de cet officier italien. Ce qui entraîne des tracas administratifs avant qu'elle ne reconnaisse être mère de son enfant.

 

Installée sur la Côte d'Azur à partir de 1887, elle est fichée par la police comme femme galante. Guillaume est alors placé dans une pension au collège religieux Saint-Charles de Monaco. Puis il fréquente les lycées de Cannes et de Nice, échouant au baccalauréat.

 

On le retrouve à Paris à 20 ans, en 1900. Il vit chichement, et décroche finalement un poste d'employé de banque. Il va écrire durant ces années quelques articles et publiera des contes et poèmes dans des revues diverses. Guillaume Kostrowitzky se choisit comme pseudonyme "Apollinaire", rendant hommage au prénom de son grand-père Apollinaris, et aussi par évocation d'Apollon, célèbre Dieu de la poésie dans la mythologie grecque.

 

En 1907, débute une liaison assez orageuse avec l'artiste-peintre d'art moderne Marie Laurencin (1883 - 1956). Durant cette période, Guillaume Apollinaire commence à vivre de ses écrits poétiques, puis travaille comme journaliste et critique d'art.

 

1914 est le point de départ de la Grande Guerre. Le poète part pour Nice, où sa demande d'engagement dans l'armée française est acceptée et déclenche une procédure de naturalisation. En 1915, il est envoyé sur le front , en Champagne, avec un Régiment d'artillerie.

 

L'année suivante, il prend un éclat d'obus dans la tempe. On le transfert à l'hôpital militaire du Val de Grâce, où il subira une trépanation (un trou dans le crâne pour y faire baisser la pression du sang). En 1917, inapte aux combats, il est rattaché au Ministère de la Guerre. Guillaume Apollinaire finit par mourir le 9 novembre 1918, emporté par l'épidémie de grippe espagnole.

Un reportage sur le style d'Apollinaire, qui retrace aussi des pages de sa biographie - CM2

Un récit biographique très complet sur Apollinaire, par la chaîne Boîte à Lettres