L'Homme qui marche, d'Alberto Giacometti - Cycle 3

Véritable icône de l'art moderne, L'Homme qui marche I d'Alberto Giacometti fut au départ une commande publique venue de la Chase Manhattan Bank de New York. Mais son histoire allait vite ressembler à une odyssée, traversant les continents et enflammant les spécialistes du monde entier...

l homme qui marche cycle 3

L'Homme qui marche I est aujourd'hui devenu emblématique de la sculpture au XXe siècle. Il en existe dix exemplaires dans le monde : quatre épreuves d'artiste et six moulages en bronze portant sa signature.

En France, l'oeuvre est exposée dans les jardins de la Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence (Alpes-Maritimes). 

 

Description : À taille humaine avec ses 183 centimètres de hauteur, L'Homme qui marche I représente un personnage décharné, nu et filiforme. Le modelé tourmenté de son corps révèle la douleur et la précarité de l'homme contemporain.

Mais malgré sa condition, il marche résolument vers l'avant, avec ses jambes très longues, comme ses semblables, vers un avenir à la fois certain et imprévisible.

 

Pistes d'ouverture : Inaugurée le 28 juillet 1964 par André Malraux, la Fondation Maeght possède l'une des plus importantes collections d'art moderne en Europe. On y trouve des peintures, sculptures et œuvres graphiques de grands noms du XXe siècle comme Georges Braque, Alberto Giacometti, Marc Chagall, Joan Miró, Alexander Calder ou encore Fernand Léger.

Quelques minutes avec le bonheur d'écouter et de voir le maître Giacometti :

Biographie : Alberto Giacometti - Cycle 3

l homme qui marche Alberto Giacometti

Alberto Giacometti nacquit dans le canton des Grisons (Suisse) le 10 octobre 1901. Son père, qui était lui-même peintre, lui insuffla sa vocation artistique. 

D'abord élève de l'École des Beaux-arts de Genève, il gagna Paris en janvier 1922.

Il s'installa en décembre 1926 dans ce qu'il appelait sa caverne-atelier au 46 rue Hippolyte-Maindron.

Giacometti adhéra au mouvement surréaliste parisien en 1931 et participa à la rédaction des revues du groupe.

Pour l'exposition ouverte en 1950 dans la galerie du marchand new-yorkais Pierre Matisse, il produisit quelques-unes de ses plus importantes sculptures. Dans les années 1960, il prit part au projet de la Fondation Maeght, faisant cadeau de plusieurs oeuvres en bronze. 

Alberto Giacometti décéda à l’hôpital cantonal de Coire, en Suisse, le 11 janvier 1966.

lien web