Les Quatre Saisons, de VIVALDI - Cycle 3

Prêtre, violoniste, compositeur, chef d'orchestre et directeur de théâtre italien de la période Baroque, Antonio Vivaldi fut l'un des musiciens les plus admirés de son temps. Si seules ses Quatre Saisons auraient suffi à sa gloire, il composa un nombre mirobolant d'opéras, cantates et oratorios. Initiateur du concerto de soliste, il en fixa la forme en 3 mouvements, tout en lui insufflant une écriture symphonique préfigurant Haydn et Mozart.

les quatre saisons Vivaldi cycle 3

Les Quatre Saisons (1725) est le nom qui fut donné à un ensemble de 4 concertos pour violon du célèbre musicien de Venise, Antonio Vivaldi.

 

Chacune de ces saisons était non seulement mise en musique, mais aussi accompagnée d'un sonnet écrit de la main du compositeur.

Utilisant toute la panoplie technique des instruments à cordes (sourdines, trilles, pizzicati, sons aigus, cordes grattées...), Vivaldi fit preuve d'une inventivité sans limites. Cette oeuvre est aujourd'hui l'une des plus connues au monde, tous genres musicaux confondus !

Concerto n°1 en mi M « La Primavera » (Le Printemps) - Allegro (1er mouvement)

Concerto n°4 en fa m « L'Hiver » : Le climat glacial et rude est décrit comme une sorte de paysage sonore, tout en laissant éclater les joies des jeux enneigés.

Antonio VIVALDI - BiographieCycle 3

Vivaldi cycle 3

Antonio Vivaldi naît à Venise le 4 mars 1678. Il est le premier enfant d'une grande famille. Son père est barbier et violoniste à Saint-Marc, sa mère est la fille d’un tailleur.

 

Antonio apprend le violon, l'orgue et la composition à la chapelle ducale, tout en étant incité par son père à une carrière ecclésiastique.

 

Il est ordonné prêtre le 23 septembre 1703. Arborant une chevelure flamboyante, le voici désormais surnommé « il Prete rosso ».

 

Devenu aussi un excellent violoniste, il obtient en 1704 le poste recherché de professeur de violon à l'Ospedale della Pietà, et en sera bientôt le maître de concertsAccueillant de jeunes orphelines et leur prodiguant un enseignement musical intensif, cet internat religieux est alors très réputé. Vivaldi aura la possibilité d'y faire jouer ses concertos et ses partitions religieuses par d'excellentes instrumentistes et chanteuses. 

 

Vivaldi songe à aborder la scène. Il fait représenter un ou plusieurs opéras chaque année, de Venise à Reggio, ou encore de Rome à Milan, en passant par Florence.

 

Joué au Concert Spirituel à Paris, voyageant à Vienne, Dresde et Amsterdam, le musicien voit sa réputation grandir en Europe. Dans plusieurs de ses opéras, il prend pour prima donna l'une de ses élèves d'origine française, Anna Giraud, surnommée « la Giro ». Celle-ci l'accompagnera dans ses voyages, tenant un rôle d'assistante parmi une petite escorte féminine prenant soin de la santé fragile du compositeur.

La carrière de Vivaldi prend fin mystérieusement en 1740 : il fait ses adieux à la Pietà, vend ses concertos pour un ducat pièce et quitte Venise. Parti pour Vienne, il y mourra le 28 juillet 1741, dans la pauvreté et l'oubli.