Edvard MUNCH - LE CRI - Analyse - Cycle 3

" Une œuvre d’art ne peut venir que de l’intérieur de l’homme.

L’art est une image qui se forme sur les nerfs, le cœur, le cerveau et les yeux. "


Peintre, illustrateur, graveur, fresquiste ou encore photographe, le norvégien Edvard Munch fut un artiste-phare du mouvement expressionniste. Né dans une famille frappée par la mort, la maladie et la dépression, il fit ressortir ces thèmes dans ses oeuvres. Son tableau intitulé Le Crisi célèbre qu'il fut utilisé et parodié (Scream au cinéma, La Casa de Papel en série), a atteint une valeur aux enchères de 120 millions de dollars ! Munch, personnage incontournable et passionnant en arts visuels, est abordé dès le Cycle 3.


munch le cri cycle 3

Fils d'un médecin militaire très puritain, religieux et mystique, Edvard Munch naît le 12 décembre 1863 à Loten (Norvège). Sa mère, issue d'une famille paysanne, meurt prématurément de la tuberculose.

 

Edvard a lui-même une santé fragile (bronchites, fièvres...) et un corps chétif. L'une de ses soeurs décède de phtisie, une autre tombe en dépression et passera sa vie à l'asile, et son frère succombe à une pneumonie peu après son mariage.

 

La vocation de Munch pour la peinture est contrariée par son père, autoritaire et colérique. Mais il parvient à étudier l'art grâce à une bourse d'études et dessine L'Enfant malade (évocation de sa grande soeur).

munch le cri tableau cycle 3

Le Cri - Analyse

Le Cri date de 1893. Munch est alors âgé de 30 ans. Il évoque dans ses écrits le moment qui a inspiré cette scène :

- « Je me promenais sur un sentier avec deux amis, le soleil se couchait, tout à coup le ciel devint rouge sang. Je m'arrêtai et m'appuyai sur une clôture, il y avait des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville (Oslo). J'y restai, tremblant d'anxiété. Je sentais un cri infini qui passait à travers l'univers et qui déchirait la nature. »

 

La vision de ce coucher de soleil flamboyant fut inspirée par l'éruption exceptionnelle d'un volcan indonésien (Krakatoa - 1883) dont le bruit, les secousses sismiques et les cendres avaient parcouru des milliers de kilomètres.

 

Le personnage (au visage évoquant une momie péruvienne vue à Paris) ne crie pas, il exprime son angoisse et son effroi face au cri assourdissant de la nature. Son long manteau noir évoque la mort. Munch fit scandale et fut traité de fou à propos de ce tableau...

1 minute pour comprendre le contexte et l'image de ce Cri de Munch - Cycle 3

Un portrait documenté sur la biographie et les oeuvres de Munch (enseignant)