Né en 17 à LEIDENSTADT - CM2 - J.-J.GOLDMAN


Datée de 1991, cette mémorable chanson de Goldman place chaque personne face à sa conscience, en cas de guerre ou de conflit humain. Elle permet un travail de réflexion sur l'histoire avec la classe de Cm2.


né en 17 a leidenstadt cm2

Né en 17 à Leidenstadt évoque tout d'abord la montée du nazisme dans l'Allemagne des années 1930.

Puis un autre couplet rappelle la période de violences en Irlande du Nord entre catholiques et protestants, dans la seconde moitié du XXe siècle.

Enfin la situation de l'apartheid, introduit en Afrique du Sud à partir de 1948, est évoquée.

 

La ville de Leidenstadt est un nom imaginaire, composé des deux mots allemands : "Leiden" (souffrance) et "Stadt " (ville).

 

Chacun des trois artistes qui interprètent ce chant a des origines qui induisent son interrogation personnelle : Jean-Jacques Goldman est d'origine juive-polonaise par son père (et allemande par sa mère), Michael Jones est gallois et Carole Fredericks a connu la ségrégation raciale aux États-Unis.

Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt,

Sur les ruines d'un champ de bataille,

Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens,

Si j'avais été allemand ?

 

Bercé d'humiliations, de haine et d'ignorance,

Nourri de rêves, de revanche,

Aurais-je été de ces improbables consciences ?

Larmes au milieu d'un torrent.

 

Si j'avais grandi dans les docklands de Belfast,

Soldat d'une foi, d'une caste,

Aurais-je eu la force envers et contre les miens,

De trahir, tendre une main ?

 

Si j'étais née blanche et riche à Johannesburg,

Entre le pouvoir et la peur,

Aurais-je entendu ces cris portés par le vent ?

Rien ne sera comme avant.

On saura jamais c'qu'on a vraiment dans nos ventres,

Cachés derrière nos apparences.

L'âme d'un brave ou d'un complice ou d'un bourreau ?

Ou le pire ou le plus beau ?

Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d'un troupeau,

S'il fallait plus que des mots.

 

Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt,

Sur les ruines d'un champ de bataille,

Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens,

Si j'avais été allemand ?

 

Et qu'on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps,

D'avoir à choisir un camp...