SÉQUENCE sur L'ORCHESTRE SYMPHONIQUE - Cycle 3

séquence sur l'orchestre symphonique

Comme l'illustre cette photographie du chef d'orchestre Miguel Harth-Bedoya (musicien né au Pérou, dirigeant un orchestre dans le Texas, et un autre en Norvège), la musique d'orchestre n'a pas de frontières... On peut considérer que dans chaque ville importante de tout pays réside un orchestre symphonique. C'est un peu comme s'y trouvera également une équipe de basket ou de football !

PLAN de L'ORCHESTRE SYMPHONIQUE

plan de l'orchestre symphonique

L'orchestre symphonique réunit les grandes familles instrumentales, réparties par groupes, c'est à dire par pupitres.

Autour du chef d'orchestre sont disposées les cordes (harpes, violons, altos, violoncelles et contrebasses) qui constituent la texture sonore de base d'un orchestre.

En face de lui, il trouve les bois (flûtes traversières et piccolo, hautbois et cor anglais, clarinettes et clarinette basse, bassons et contrebasson) dont le rôle est essentiellement mélodique.

Puis, à bonne distance compte-tenu de leur puissance, il y a les cuivres (trompettes, cors d'harmonie, trombones, tuba) qui apportent de l'éclat à la sonorité d'ensemble.

Enfin, les percussions apportent un instrumentarium très diversifié, à la fois rythmique (grosse caisse, caisse claire, timbales, cymbales frappées, tam-tam, triangle) et mélodique (cloches tubulaires, xylophone). Le piano peut compléter l'orchestre symphonique selon les besoins, en particulier dans la musique de films.

A quoi sert un CHEF D'ORCHESTRE ?

à quoi sert un chef d'orchestre

Un peu à la manière d'un entraîneur dans une équipe sportive, le chef d'un orchestre est d'abord un leader qui guide un groupe humain : 80 musiciens en moyenne, auxquels il faut ajouter plus de 100 choristes lors d'une représentation d'opéra. Humanité, technique et sens artistique seront ses premières qualités.

 

1. Bien avant le moment du concert, le chef d'orchestre mène les répétitions des musiciens afin de travailler en profondeur les œuvres au programme. En musique classique, il n'y a pas d'ordinateur pour jouer automatiquement le morceau, et aucune erreur n'est permise !

2. Le chef d'orchestre détermine une interprétation pour une œuvre, selon sa sensibilité, son expérience, et dans tous les cas avec la volonté de respecter au mieux ce que le compositeur a souhaité.

3. Il est un personnage extrêmement érudit : il se doit de connaître la vie et l’œuvre des compositeurs, pour avoir une pleine maîtrise de son sujet face à des musiciens tout autant passionnés et cultivés.

4. Il a une partition, appelée conducteur, sur laquelle toutes les parties instrumentales sont écrites.

5. Il a une connaissance de chaque instrument, qui lui permet de comprendre les difficultés des musiciens.

6. Il est debout sur une estrade, au centre de l'orchestre disposé en hémicycle, de façon à ce que chaque musicien - où qu'il soit placé - puisse l'avoir dans son champ de vision.

7. Il bat la mesure et donne le tempo, de façon à synchroniser l'ensemble des musiciens qui ne peuvent tous se voir et s'entendre.

8. Il vit la musique avec son corps et les expressions de son visage, et l'orchestre, lorsqu'un chef de très grande classe le dirige, est transporté, galvanisé et transcendé par lui.

9. Lorsque le public assiste à un concert, tous les regards sont immanquablement attirés par les gestes du chef d'orchestre, car c'est lui qui conduit l'exécution de l’œuvre et qui permet d'en comprendre l'écoute.

10. Au fil des années, il sculpte la sonorité et le style de son orchestre, au point que les habitués en reconnaissent le son instantanément.