Séquence sur le FLAMENCO - Collège


Musique, chant et danse indissociable de l’Andalousie, le flamenco est né au XIXe siècle dans les familles gitanes. Puisant des éléments aussi bien dans les mélodies arabes et les chants religieux juifs que dans la musique andalouse, il s'est trouvé un caractère propre et original, pour devenir un folklore flamboyant qui est aujourd'hui la plus belle couleur de l'Espagne.

séquence flamenco collège

Dans des auberges et cabarets andalous, là où se réunissaient les populations pauvres, se développa tout d'abord à la fin du XVIIIe siècle une musique portant les germes du flamenco sans en avoir le nom.

 

C'est vers 1850, dans un journal de Madrid, qu'on nomma le style des spectacles de danses et chants d'Andalousie par « flamenco ».

Il appartenait alors à une communauté pluri-ethnique composée de juifs, arabes, chrétiens et gitans. 

 

L'ascension sociale du genre s'est réalisée à mesure qu'il fut popularisé dans les cafés chantants, puis à partir des années 1920 à la radio, dans les théâtres, et dans la seconde moitié du XXe siècle dans des festivals et concours qui contribuèrent aussi à son internationalisation. 

Le FLAMENCO - Formes et expressions


flamenco collège

Exprimé à l’origine par la danse, le flamenco a progressivement évolué vers une interprétation dans laquelle chants, danses et guitares ont trouvé un équilibre.

 

Il existe une grande variété de formes de flamenco, selon les traditions locales, régionales, ou les origines plus ou moins anciennes des chants :

- cante jondo, soleares, minera, romera, rondeña, cantinas, serrana, farruca, fandango, bulerias, alegrías, malagueñas, milongas, etc.

 

Les caractères du flamenco : Musique très animée, puisant son feu dans l’accompagnement énergique de la guitare, le flamenco est vécu par son auditoire de façon active. Celui-ci manifeste ses exclamations par interjections (jaleo), claquements de doigts (pitos) et frappements de mains (palmas). 

 

Mélodies, textes et danses sont improvisés, tout en suivant des suites d'accords traditionnels et un rythme caractéristique. Les hommes dansent en frappant au sol avec la plante du pied et le talon (zapateado). Les femmes dansent en effectuant avec grâce leurs  mouvements de mains.