Arts visuels - LA MER - Cycle 3

Nous prenons le bateau et filons vers le grand large pour cette séance d'arts visuels avec les élèves de cycle 3. Cap au nord, vers la mer d'Ecosse, ses mystères, ses légendes et ses brouillards. Vous allez admirer un magnifique tableau de Moran, tout en écoutant la musique composée par Mendelssohn, inspirée des mêmes lieux. Les ressentis et les émotions des élèves n'en seront que plus forts !

La Mer / Arts : Fingal's Cave, Island of Staffa, Scotland -  Thomas MORAN

arts visuels la mer
Fingal's Cave, Island of Staffa, Scotland 1884 - Thomas Moran

Peintre, lithographe et explorateur américain, Thomas Moran (1837 - 1926) fut d'abord un spécialiste des Montagnes Rocheuses, décor typique et haut en couleurs de l'Ouest de l'Amérique.

Romantisme et passion des grands espaces naturels animèrent son oeuvre. Lors d'une croisière en mer vers les Hébrides (Ecosse), il esquissa, pour une future toile, l'atmosphère sombre entourant la Grotte de Fingal, sur l'île de Staffa. 

L'anecdote : Un tableau de l'artiste fut choisi pour le bureau de la Maison Blanche, par le Président Obama.

 

Les arts visuels illustrés par une vue de la mer à Venise,

et une cascade dans les Rocheuses, par Thomas Moran

La Mer / Musique : L'Ouverture des Hébrides - Félix MENDELSSOHN

arts visuels mer des hébrides de mendelssohn

Depuis les romans de Walter Scott, beaucoup d'artistes romantiques ont été attirés par les paysages nordiques tourmentés et mystérieux. 

A l'été 1829, le compositeur allemand Félix Mendelssohn (1809 - 1847) entreprend un voyage en Grande-Bretagne. Il est fortement marqué et séduit par la beauté du site de la Grotte de Fingal, remplie à chacun de ses cycles par la mer. La vision se déroule dans l'archipel des Hébrides, au large de l’Écosse. C'est ce souvenir maritime qui est mis en musique dans son Ouverture composée à Rome durant l'hiver 1830-31, et préalablement intitulée : Die einsame Insel (L'île solitaire).

"Le premier grand tableau marin de la musique romantique", selon les mots du célèbre musicologue Marc Vignal.

La mélodie principale (en si mineur) est confiée aux cordes graves (violoncelles, contrebasses). Elle ouvre cette oeuvre aux allures de poème symphonique : le compositeur y évoque les murmures de la mer, le climat embrumé et les flots claquant contre les parois des rochers.