Dictée SUMMERTIME - Histoire des Arts


dictée bilan summertime cm1

PRÉSENTATION

C'est dans l'opéra Porgy and Bess (1935) de George Gershwin, qui traite de la vie des Afro-américains en Caroline du Sud dans les années 1930, que se trouve l'air de Summertime ("saison d'été").

Sonnant musicalement comme une berceuse, d'inspiration gospel et blues, celle-ci est chantée dans l'opéra par le personnage de Clara, pour endormir son enfant...

dictée summertime histoire des arts

Dictée 1. Gershwin est un pianiste et compositeur américain qui a vécu au XXème siècle. Parmi ses œuvres, on trouve la chanson Summertime, tirée d'un opéra. Celle-ci est devenue un succès populaire, comme en témoignent de nombreuses reprises vocales.

 

Dictée 2. Lorsqu'il était enfant dans son quartier de New York, Gershwin débordait d'énergie. Peu studieux, il n'aimait pas l'école, et préférait jouer dans la rue. Mais lorsque ses parents achetèrent un piano à son frère aîné, c'est bien lui qui se prit de passion pour la musique.

Histoire des Arts - Qui était George Gershwin ?

dictée summertime histoire des arts brooklyn

Né à Brooklyn le 25 septembre 1898, George Gershwin est issu d'une famille juive émigrée aux États-Unis. Son père, Moshe Gershovitz, exerce successivement dans divers secteurs d'activité : chaussure de mode, restauration, boulangerie, paris hippiques, bains turcs...

 

George est élevé dans le ghetto new-yorkais du Lower East Side. N'aimant pas du tout l'école, il passe plus de temps dans la rue où il excelle avec ses patins à roulettes ou au base-ball...

Il entend aussi, du côté de la 125e Rue, les premiers airs du jazz et du ragtime. Et lorsqu'un piano arrive à la maison en 1908 (acheté au départ pour son frère Ira, l’intellectuel de la famille), il essaie aussitôt de les reproduire.

 

Quelques années plus tard, il laisse tomber le lycée et trouve un travail chez un éditeur sur Tin Pan Alley, à proximité du quartier des cabarets et théâtres de music-hall. À 16 ans, il est "Song plugger" (démonstrateur de chansons), à l'affût de tout ce qui se joue dans les endroits à la mode.

Gershwin parvient ensuite à être engagé comme pianiste-répétiteur dans une revue de Jerome Kern à Broadway. Il a l'occasion de diffuser ses propres chansons, et l'air de Swanee (improvisé avec un ami au cours d'une partie de poker) devient un fabuleux succès commercial. Il a à peine 21 ans et voit son nom circuler jusqu'en Europe.

 

Désormais à la conquête des salles de concerts et des théâtres d'opéra, il écrit sa Rhapsody in Blue, créée le 12 février 1924 avec un succès retentissant à l'Aeolian Hall de New York. Puis c'est son Concerto en Fa qui triomphe en 1925 au Carnegie Hall, temple de la musique classique.

Gershwin fait maintenant partie de la haute société artistique new-yorkaise. Il dépense des fortunes en tableaux (Chagall, Picasso, Modigliani, Utrillo) et sculptures qui garnissent sa salle de billard.

 

En mars 1928, il embarque avec son frère Ira à bord d'un bateau à vapeur de luxe à destination de l'Europe. À Paris, le milieu mondain se presse pour accueillir ce "cow-boy de la musique" ! Le jeune américain gâté, qui cherche toutefois à se confronter à la musique sérieuse, se voit décliner ses demandes de conseils auprès de Prokofiev, Ravel, Nadia Boulanger ou encore Poulenc...

De sa chambre au Majestic, il écrit alors une nouvelle partition à succès : Un Américain à Paris.

 

1929 est l'année du krach de Wall Street, qui fait entrer en crise l'économie américaine et le modèle capitaliste. Gershwin cherche à composer un opéra populaire mettant en scène la pauvreté du peuple Noir. C'est ainsi que naîtra le 30 septembre 1935, au Colonial Theater de Boston, son légendaire Porgy and Bess.

Le 11 juillet 1937, alors qu'il met la touche finale à la musique du célèbre film Shall We Dance, Gershwin succombe d'une tumeur au cerveau.