La Moldau, de Smetana - Cycle 3

Entre 1874 et 1879, Bedrich Smetana travailla à l'écriture d'un grand cycle symphonique par lequel il souhaitait exprimer son attachement à sa terre natale. On y retrouve toute la beauté et la majesté d'un fleuve : La Moldau.

la moldau smetana cycle 3

Les six oeuvres que comprend Ma Patrie célèbrent la nature tchèque, ou évoquent des événements, personnages et lieux historiques : La Moldau, Par les prés et les bois de Bohême, Vysehrad, Sarka, Tabor, Blanik.

La Moldau ("Vltava") est la rivière affluent de l'Elbe qui traverse Prague et une grande partie de la Bohême. La mise en musique du spectacle de ce fleuve nous plonge dans cet univers sonore de coloriste qu'affectionnait particulièrement Smetana.

 

Audition / Cycle 3 : Une description sonore des deux sources qui forment La Moldau est jouée par les flûtes traversières et clarinettes tournoyantes et entremêlées. Puis le thème principal apparaît aux cordes, majestueux comme ses eaux puissantes traversant les paysages de verdure. Plus loin seront mis en musique des scènes de chasse, les noces dans un village, la belle nuit étoilée, et enfin l'arrivée triomphale et martiale dans Prague.

SMETANA, compositeur de La Moldau - Cycle 3

smetana cycle 3

Bedrich Smetana est né le 2 mars 1824 à Litomysl, petite ville de l'est de la Bohême. Il grandit dans une famille de 11 enfants, mais sera le seul à parvenir à l'âge adulte.

Son père, maître-brasseur et musicien amateur, lui fait apprendre la musique dès 3 ans. Il donne son premier concert public à 6 ans, et l'on reconnaît rapidement en lui un jeune prodige. 

Bedrich aime la solitude de son enfance, flânant au bord des pittoresques rivières et dans les majestueuses forêts de bouleaux.

A 15 ans, il part étudier à Prague. Dans cette ville d'arts et culture, il a l'occasion d'assister à de nombreux concerts. L'auteur de la future Moldau gagne sa vie en jouant du piano dans les salons de familles aisées.

Il est présent sur les barricades lors des événements révolutionnaires de 1848 et compose plusieurs marches patriotiques. Il fonde alors une école de musique où le tchèque est la langue obligatoire.

 

En 1868, Smetana dirige l'Orchestre du Théâtre de Prague. Mais en 1874, la surdité se déclare, et c'est avec courage qu'il entreprend la composition de son cycle Ma Patrie.

Ravagé par la syphilis, il perd l'ouïe, la mémoire et la raison en 1882. Il est interné dans un asile d'aliénés et meurt le 12 mai 1884.